RAM – les Jardins Dufour

28 logements – Immoblière 3F – Montreuil

Harmonie entres les murs à pêches des «Jardins Dufour»
La famille Dufour a construit les bâtiments existants, c’est ceux qui sont conservés dans le projet. Le projet s’inscrit dans les reliefs du site en (creux par rapport à la rue), pour créer des rez-dechaussés et des rez-de-jardins plus intimes dans une imbrication de volumes astucieuse. Pour limiter les impacts sur le voisinage, un travail volumétrique important est réalisé par le positionnement, les gabarits et les orientations des nouvelles constructions. L’îlot est réfléchi comme un ensemble respirant.

Entre les murs / site étroit, les «maisons superposées» glissent pour dégager les vues et laisser passer la lumière et l’air. Tout le parti s’articule, sur l’échange intérieur-extérieur, la respiration, la perméabilité. Des perspectives et des vues permettront ces échanges, cette transparence et cette perméabilité.

Nous avons retenu un principe de façade sur rue traitée en brique pour rester dans le registre pavillonnaire du quartier. A l’intérieur de l’îlot, les façades sont en enduit clair et pour la luminosité et pour l’économie.

La réflexion bioclimatique a été constante dans la fabrique du projet pour créer des logements qui exploitent au mieux l’ensoleillement naturel du lieu, des enveloppes compactes et créer le plus de logements traversants.
Les espaces communs dégagent une sensation d’intimité, d’appartenance. Les circulations intérieures sont agréables, souvent éclairés naturellement par des dispositifs zenithaux.

Organisation et valeur d’usage des parties communes
Le projet est fortement ancré dans son site par les façades minérales
sobres en brique qui s’impose par sa matérialité, sa pérennité, sa
permanence.
Écrin minéral sur les 2 rues et leurs Halls d’accès ce registre de
brique se déploiera dans les prolongements des halls et ponctue les
espaces nobles des circulations en complément des façades en pierre
des bâtiments existants conservés dans les nouvelles imbrications,
instituant, là ou cela est nécessaire, une démarcation franche entre
les espaces publics et zones privées.
Pour autant, cette solidité affirmée jouera de contraste avec les
jardins que nous avons défini comme articulations des logements.
Profitant de la volonté d’organiser la perméabilité du regard vers les
coeurs d’îlots. Nous nous sommes attachés à organiser les corps de
bâtiments de sorte à ce qu’un maximum de lumière, d’air et d’espace
circule.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.